Avr 08

John Wick 2 : avis sur le film

Ce film américain du genre action réalisé par Chad Stahelski est sorti le 22 février 2017 en salles françaises. Il affiche dans son casting les acteurs suivants : Keanu Reeves, Common, Laurence Fishburne et plus. Ce film est la suite de John Wick sorti 3 années auparavant, que vous pourrez trouver et obtenir rapidement grâce a cette technologie.

Présentation du film

John Wick, veuf et malheureux, ne cherche d’abord qu’à récupérer sa voiture volée dans l’opus précédent afin de profiter au mieux de sa retraite. Sauf que son repos ne sera pas de longue durée après qu’il a retrouvé son auto. Son ancien associé à qui il est lié par serment veut le contraindre à contrôler une mystérieuse confrérie d’assassins internationaux. Il doit alors aller à Rome où l’affrontement avec certains des mafias les plus dangereux du monde l’attend.

john-wick-2-avis

Crtique du film John Wick 2

Keanu Reeves nous revient dans le genre de cinéma auquel il excelle : le gunfight. En effet, c’est sa maîtrise du film d’action qui lui permet d’être connu du grand public. Ici, le métrage de 2h 03 mn se démarque par la maestria de Chad Stahelski de la chorégraphie des combats ainsi que d’un Keanu Reeves impressionnant dans l’interprétation de son rôle. Dans ce film, l’acteur canadien cinquantenaire montre qu’il est capable de donner des coups de pied et de manier des armes avec élégance et habilité tout comme n’importe quel jeune homme. Après une bonne quinzaine de minutes un peu caricaturales, où il faut réintroduire le protagoniste et rappeler où l’on s’est arrêté dans le premier opus, les actions démarrent et tient le spectateur en haleine jusqu’à la fin. A la différence du premier volet qui offre un aspect répétitif, l’action se renouvelle de scène en scène.

Dans John Wick 2, le réalisateur réussit à rendre chaque mouvement du héros un vrai régal visuel. Ce faisant, il préfère opter pour un plan large ou un seul plan-séquence plutôt que le filmage de scènes sur plusieurs angles. Ce choix permet de faire profiter pleinement les téléspectateurs de nombreuses scènes d’action du film, tout en faisant ressortir le décor. Qu’il s’agit d’un combat dans les couloirs d’un métro de New York ou la fusillade dans les catacombes de Rome, la gestion de lumières et de chorégraphie est remarquable. En outre, le charisme de l’acteur est indéniable et il s’implique totalement dans ce métrage même pour les passages de corps à corps ou de rixe nécessitant un homme plus musclé. Point n’est besoin de recourir à un doublage. La musique de Tyler Bates est également un choix judicieux. Concernant le casting, on peut dire que le bât baisse par là. L’on se demande à quoi sert le passage de Laurence Fishburne dans le film. C’est peut-être le fait qu’il devient ami avec Keanu Reeves lors du tournage de Matrix et cela lui fait plaisir de jouer à côté de l’acteur dans ce deuxième opus. Sinon, on retrouve aussi des inspirations au cinéma sud-coréen, aux BD, et au Matrix, le tout assaisonné à la sauce américaine pour un résultat le plus jouissif. Bref, l’interprétation avec classe de l’élégant et tueur assoiffé de sang John Wick ainsi que la réalisation impeccable de Chad rend le film sympathique et divertissant pour ceux qui n’ont pas l’âme sensible.

Venez sur ce site http://network9000.com pour plus d’idées de films.

Avr 01

Qu’est-ce que la liberté d’expression ?

La liberté d’expression se définit comme le droit inné pour toute personne de faire connaître ses opinions sous forme verbale ou par écrit dans divers domaines : religieux, moral, politique, social, philosophique… Cette faculté de communication est reconnue mais en règle générale elle est sujette à des restrictions afin d’éviter l’usage abusif et dans le but de protéger la vie privée des individus, les communautés ou le pouvoir en place. Or, dans un pays démocratique, la Cour Européenne des droits de l’Homme a indiqué que les activités de radiodiffusion et le média d’un État doivent laisser apparaître cette liberté d’expression. La cour stipule également que le cas de blocage de l’accès à l’internet constitue une atteinte à cette liberté.

liberte-expression-droit-delain-france.comSoulignons qu’en Europe, cette faculté d’expression est encadrée par les articles 9 et 10 de la Convention Européenne de sauvegarde de droits de l’homme et de liberté fondamentale. En Amérique, la même liberté est garantie par les articles 3 et 4 de la déclaration américaine de droits et devoirs de l’homme. Et en Afrique, elle est assurée par les articles 8 et 9 de la Charte africaine de droits de l’homme et du peuple.

Quelles sont les limites encadrant la liberté d’expression ?

Il n’est pas facile de déterminer les limites de ce droit fondamental, car les exceptions peuvent évoluer avec le temps. Cependant, la loi fixe quelques mesures restreignant ce droit fondamental :

-Elle ne permet pas de causer un préjudice à la vie privée et à l’image d’autrui.

La liberté d’expression n’autorise pas à dire des propos incitant à la haine raciale, discrimination ethnique ou religieuse, ou des paroles discriminatoires à cause de l’orientation sexuelle ou les handicaps d’une personne. L’apologie de la guerre, génocide, pillages ou actes terroristes, l’incitation à la prise des stupéfiants font également partie des limites de cette liberté.

-L’atteinte à l’honneur ou à l’image d’un individu (divulgation de ses renseignements confidentiels sur la santé, sur la vie amoureuse de la personne sans obtenir son accord)

-Les propos injurieux et offensants, les termes méprisant une personne, ou des invectives proférées sans raison.

-La liberté d’expression ne s’applique pas aussi aux personnes tenues aux secrets professionnels, secrets défense, ou autres secrets de haute importance.

-Enfin, la façon d’exprimer des fonctionnaires d’État doit être aussi soutenue et réservée surtout du point de vue politique afin de servir les intérêts du service public. Un haut fonctionnaire d’État est soumis à un devoir de réserve.

Notons que la liberté d’expression est fondamentale à l’exercice d’autres droits humains. En outre, elle assure l’épanouissement de chaque citoyen. Les individus peuvent ainsi exprimer librement leurs idées, échanger des informations etc. Au niveau de l’État, elle est un élément vital pour une bonne gouvernance permettant un débat libre entre les nombreuses parties politiques pendant les élections. Si la liberté d’expression est respectée, les journalistes et les médias peuvent également avoir la parole sur les issues concernant les droits humains et les atteintes à ces droits.

Et on espère que cela fonctionne en politique.

Mar 05

Un bon film à voir : The Mask

Si on me demande un bon film à voir, je n’ai qu’une seule réponse à la bouche. Il s’agit de mon film préféré qui est « The Mask ». En effet, ce classique est toujours bon à voir peu importe le moment, peu importe qui on est et peu importe l’humeur dans laquelle on se trouve. « The Mask » vous fera passer un pur moment de plaisir, que ce soit la première fois que vous le regarder ou alors la trentième fois comme c’est le cas pour moi. Cette comédie est vraiment hilarante. Avec des effets spéciaux sommaires, des scènes cocasses et un attachement au héros principal, « The Mask » réunit les ingrédients d’un bon film à voir en toutes circonstances. Alors préparez le pop-corn, c’est une soirée canapé qui s’annonce.

Une comédie plaisante

Film culte de sa génération, « The Mask » met en scène l’excellent Jim Carrey et la merveilleuse Cameron Diaz. Comédie américaine réalisée par Chuck Russel, le film plaît autant aux nouvelles générations qu’aux plus anciennes. C’est ce qu’on appelle un film universel. Ce que j’adore dans ce film c’est l’aspect complètement décalé du personnage interprété par Jim Carrey lorsqu’il a le masque sur le nez. Il se transforme alors en un héros de cartoon qui ose tout. « The Mask » révèle alors sa réelle personnalité refoulée au travers de nombreuses scènes culte. Le rôle est taillé sur mesure pour l’acteur américain. En effet, la folie de l’acteur américain, reconnu notamment pour ses mimiques extraordinaires, est parfaitement adaptée pour le rôle principal du film. En effet, lorsque Stanley Ipkiss, simple employé de banque, se transforme en The Mask, il devient complètement hors de contrôle et se laisse aller à la réalisation de ses désirs les plus fous. C’est pourquoi Jim Carrey interprète avec génie ce héros au visage vert, puisque l’acteur paraît habité par le personnage grâce à son caractère naturel. C’est donc un réel choix gagnant de la part du réalisateur, ce qui contribuera grandement au succès du film.

the-mask-film

La scène de danse au Coco Bongo

Parmi elles, celle que je préfère est la scène de danse au Coco Bongo. Un club dont le personnage principal se voit refoulé lorsqu’il est lui-même, mais lorsqu’il est « The Mask » il devient le partenaire de danse de la belle Tina pour une scène épique. Il enflamme la piste de danse dans un rythme latino endiablé. La belle Cameron Diaz participe amplement au succès de cette scène.

Mais bien d’autres moments sont là pour entretenir la bonne humeur du spectateur derrière son écran. Par exemple la scène dans laquelle « The Mask » fait danser toute la police qui est alors à sa recherche. Il se transforme alors en Sancho le Cubain, qui accompagné de ses maracas, et entraîne toute les forces de l’ordre dans une chorégraphie sympathique.

C’est un bon film à voir si on veut se réconforter d’une journée un pesante en passant un moment de franche rigolade.

Mar 04

Casino Royale : synopsis et avis sur le film

En plus de ma passion pour les films et le cinéma, j’adore le poker et le monde du casino. Comme je ne ferais pas carrière sur grand écran, je joue régulièrement au casino en ligne, souvent entre 2 séries ou films. Je préfère les casinos en ligne car ils sont à la portée de tous et sont disponibles avec de plus petits budgets. Je me renseigne beaucoup et regarde les bonus et actualités sur de nombreux sites afin de mieux profiter des offres des plateformes françaises. Casinosenligne2017, et une de ses plateformes. Et histoire d’allier mes 2 passions, certains cinéastes font du casino un lieu d’importance dans leur réalisation comme dans James Bond : Casino Royale.

Informations générales sur le film James Bond : Casino Royale

James Bond : Casino Royale est un film appartenant à la série des James Bond, mettant donc en scène l’espion secret dans ses aventures. Il est même le 21ème de la série produite par EON Productions. Mais cet opus est également produit par d’autres sociétés de production que sont Columbia Pictures, Casino Royale Productions, Stillking Films et Babelsberg Film. James Bond : Casino Royale est réalisé par l’excellent Martin Campbell et le scénario est signé par le trio Neal Purvis, Robert Wade et Paul Haggis.

daniel-craig-casino-royale-delain-france.comLe film sorti en 2006 signe une succession dans le rôle, puisque c’est alors Daniel Craig qui incarne pour la première fois le célèbre espion secret, en prenant la suite de Pierce Brosnan.

Le film qui dure 138 minutes est riche d’un casting impressionnant avec donc dans le rôle de James Bond l’acteur Daniel Craig. C’est la française Eva Green qui joue le rôle de la James Bond girl pour cet opus en incarnant Vesper Lynd. Mads Mikkelsen incarne Le Chiffre, Judi Dench joue M et Jeffrey Wright incarnant Felix Leiter notamment.

Synopsis de ce 21ème épisode de la saga

A peine le statut d’agent 007 obtenu au sein de l’agence du MI6, James Bond entre vite en action. Ce statut lui procure le droit de tuer en fonction de son propre jugement. Il a obtenu ce statut en neutralisant un agent double en République tchèque.

Après la destruction d’une ambassade à Madagascar qui signe la fin d’une mission, l’agent secret est alors envoyé en vacances. Mais il continue en parallèle sa mission à Nassau. C’est dans ce cadre qu’il y rencontre des terroristes travaillant pour un homme nommé Le Chiffre. James Bond décide de traquer cet individu, ce qui le mènera jusqu’au Monténégro afin d’y effectuer sa première mission. Une mission que le héros réussira, mais cela au prix de nombreux sacrifices.

Avis sur James Bond : Casino Royale

Ce film était très attendu car étant le premier de Daniel Craig. Sa nomination dans le rôle avait provoqué beaucoup de critiques car l’acteur possède un physique assez éloigné de l’ensemble des James Bond précédents. Mais pourtant, au final, la prestation de l’acteur est unanimement saluée par la critique. Les principaux sites de presse spécialisée lui octroient de bonnes notes. Le film réalise des bonnes performances au box-office avec 599 045 960 entrées dans les salles du monde entier. Le film obtient pas moins de cinq récompenses avec notamment trois Empire Awards du meilleur film, du meilleur acteur et du meilleur espoir féminin.

casino-royale-delain-france.com

Les musiques du film sont excellentes et rythment parfaitement l’action. De ce point de vue, on ne peut pas être déçu de l’action proposée qui s’inscrit dans la lignée des films de la série. Il s’agit donc d’un très bon film d’espionnage qui répond largement aux attentes du public et fera taire les critiques des plus sceptiques à l’origine. Daniel Craig confirmera d’ailleurs par la suite son charisme dans le rôle au sein des prochains opus de la saga.

Fév 05

Mentalist : ma série préférée

Depuis le 23 septembre 2008, CBS aux États-Unis et CTV au Canada diffusent la série d’enquête policière intitulée The Mentalist. Elle compte jusqu’en 2015 sept saisons absolument fascinantes. Les résolutions de crimes, la traque de John le Rouge, le personnage de Patrick Jane tous cela font de Mentalist une série policière captivante. Il est vrai qu’on ne reverra plus Patrick dans une autre saison mais on se souviendra toujours de sa personnalité et de son intelligence.

Le CBI aidé par un mentaliste

Grosso modo, The Mentalist tourne autour d’enquête sur des crimes. Le CBI ou California Bureau of Investigation possède une unité contre les crimes majeurs dirigées par Lisbon. Pour mieux résoudre des affaires elle collabore avec un mentaliste nommé Patrick Jane en tant que consultant au sein du CBI. Durant les six premières saisons, Patrick et l’unité de Lisbon se concentre sur la traque du tueur en série légendaire John le Rouge. Patrick se sent personnellement concerner par cette affaire car ce méchant a tué sa femme et sa fille.

Mise à part l’enquête policière la série canalise son intrigue sur les facultés d’un mentaliste. The Mentalist propose une définition de ce qu’est un mentaliste. Selon elle, le mentalisme est l’utilisation de l’acuité mentale, l’hypnose ou la suggestion. Un mentaliste s’avère mètre dans l’art de manipuler la pensée et le comportement. Pour ce faire il emploie l’illusionnisme, l’hypnose, la lecture à froid ou la psychologie.

Un excellent acteur principal

Simon Baker excelle dans son interprétation du mentaliste Patrick Jane. Il sait bien tenir le rôle d’un consultant au CBI simulant des pouvoirs psychiques. On est souvent étonné de ses facultés d’observation et la façon dont il hypnotise les autres même si l’on reste conscient que ce ne sont que de pure fiction. Personne n’est comme Jane dans la série du point de vue intelligence mais surtout de par son caractère. De l’extérieur, ce personnage principal est classe, bien soigné avec son costume trois pièces. Mais il est arrogant et ne fait qu’à sa tête. On se souvient surtout de lui grâce à son sourire inamovible.

Les scénaristes tiennent aussi à montrer un Jane sentimental et sensible notamment quand il se souvient du meurtre de sa famille ou quand John le Rouge réussit encore à échapper à la police. On peut dire que Simon enregistre une performance incroyable dans cette série.

Une dernière saison satisfaisante

Après la défaite de John le Rouge à la sixième saison, les fans n’imaginaient pas que The Mentalist pourrait encore les surprendre. Cependant, Bruno Heller a créé une septième et dernière saison pour relater la fin heureuse de Patrick Jane. Notre héros oublie enfin sa tristesse causée par John le Rouge. Il est comme ressuscité. Maintenant, Jane et son cher Lisbon travaillent pour le FBI. A la fin de la série Patrick dévoile ses sentiments à son collègue de toujours et demande sa main en mariage.

The Mentalist dans cette dernière saison est clôturé en tout honneur en sachant allier romantisme et action pour le bonheur des téléspectateurs, si vous aimez les séries, cliquez ici.

mentalist-avis-serie

Jan 06

Un bon film à voir : Moi, Daniel Blake

Après m’être détendu devant ce Disney, j’ai changé de registre. Moi, Daniel Blake est un film dramatique franco-britannique sorti en salles le 26 Octobre 2016. Ceux qui l’ont déjà vu sont bouleversés par la misère sociale vécue par Daniel Blake. C’est une histoire qui porte à réfléchir, il met un accent sur les aberrations administratives actuelles de la Grande-Bretagne. Le film connaît déjà beaucoup de succès depuis sa sortie.

Moi, Daniel Blake : une histoire émouvante

Réalisé par Ken Loach, le film raconte l’histoire d’un menuisier anglais de 59 ans atteint de maladie cardiaque. Daniel le menuisier, consulte pour la première fois un docteur. Celui-ci lui interdit de travailler dès l’apparition de son problème de santé. Mais Daniel Blake ne peut pas se plier à cette indication, alors il est contraint de chercher un supposé emploi sous peine de sanction. Blake sillonnait les bureaux, les administrations, les centres d’écoutes pour percevoir une allocation à cause de sa maladie mais en vain. Les procédures était longue et sans succès. Il subissait des humiliations. On lui force à se plier à des règles qui n’ont aucun intérêt pour lui. Mais il doit d’abord enregistrer 35 heures par semaine de recherche d’emploi pour aboutir à l’allocation qui lui est due.

En allant régulièrement au « job center » il rencontre Katie, une mère célibataire de deux enfants contrainte d’accepter un logement à 450 km de sa ville natale. Elle s’est pliée à cette situation pour éviter un placement au foyer des sans-abri, une situation qui lui arracherait la garde de ses enfants. A cause d’un petit retard, la fonctionnaire chargée de son dossier ne la reçoit pas. Elle a beau présenté des arguments mais à la fin de la discussion, son allocation sera supprimée durant un mois. Face à ces maltraitances administratives, Daniel et Katie décident d’allier leur force pour résoudre leur problème.

moi-daniel-blake-film

Les secrets, le succès

Ken Loach son réalisateur annonçait il y a deux ans que le film Jimmy’s Hall serait son dernier. Pourtant, il décide de s’atteler à I, Daniel Blake de son titre original. Il confirme que sa déclaration était faite sur un coup de tête et qu’il ressent encore l’obligation de raconter des histoires à l’écran.

En vérité il a voulu refléter par ce film la mauvaise attitude de l’Etat face aux problèmes sociaux des plus démunis ainsi qu’à l’inefficacité volontaire de l’administration. Ken s’est inspiré de fait réel et mène son propre enquête pour que le film soit le plus réaliste possible. En effet, il s’est rendu avec le scénariste Paul Laverty dans sa ville natale de Nuneaton à Midlands. Les deux retrouvent alors plusieurs personnes en chômage pour plusieurs raisons.

Son changement d’avis à porter ses fruits car lors du festival de Cannes 2016, le film obtient le prix de Palmes d’or. Concernant le réalisateur, il en est à sa deuxième Palmes d’or après l’avoir reçu pour son film Le Vent se lève.

N’attendez plus, Moi, Daniel Blake est un bon film à voir. Drame et émotion seront au rendez-vous.

Déc 07

J’aime la série Legends of Tomorrow

Certaines critiques parlent de déjà-vu, de fâné dans cette série. Mais à mon avis, la série Legends of Tomorrow figure parmi mes favorites. Vous le connaissez sans doute, cette mixture d’aventure science-fiction, drame et action créée par Andrew Kreisberg, Greg Berlanti et Marc Guggenheim dont la sortie en salles date de cette année 2016 ? Le film est réparti en 16 épisodes, avec un contenu manquant de prévisibilité peut-être, mais pour moi le scénario en lui-même n’est pas dépourvu d’intérêt. Lisez ma présentation du film.

Details de Legends of Tomorrow

La série se situe dans le 22ème siècle et raconte l’exploit et les tribulations vécus de Rip Hunter, un Maître du Temps qui fut témoin de l’immortel Vandal Savage (dont on a vu au cours des séries Arrow et The flash) massacrant sa famille dans sa conquête du monde. Après avoir vu l’avenir, Rip Hunter prend la décision de stopper le tyran immortel dans ses desseins chaotiques. Ce dernier veut en effet plonger le monde dans le désordre complet. Pour y parvenir, Rip a monté une équipe d’élite qui lui prêtera main-forte à poursuivre le méchant à travers le temps pour bloquer son arrivée au pouvoir. Dans cet objectif, il est entouré d’A.T.O.M, Heat Wave, Captain Cold, Firestorm, Canary, Hawkgirl et Hawkman. Arriveront-ils à sauver l’humanité des griffes du tyran et marquer l’Histoire en faisant honneur au titre du film ? Iront-ils se débarrasser dans l’ultime fin de la série de Vandal Savage ? C’est la réponse à cette question qui a toujours piqué ma curiosité en suivant ce film. Et la fin n’a pas réservée de surprises. L’affrontement avec le personnage pendant la première saison se termine avec la victoire de l’équipe de Rip et l’introduction d’un nouveau protagoniste du film, Hourman, de la société de justice Américaine. Aussi, la deuxième saison du film Legends of Tomorrow répartie en 23 épisodes ne risquent pas aussi de manquer de suspens et de conclusion satisfaisante comme l’est sa grande sœur.

legends-of-tomorrow-avis

Mes critiques de la série

En tant que saison introductive, je ne m’attends pas tout à fait à un niveau d’intrigues bien poussé, au moins du niveau de ce film. Ceci dit, pour ceux qui sont en quête d’enchaînements d’actions et de faits extraordinaires, Legends of Tomorrow risque de les décevoir. Les scène de combat ne sont pas spectaculaires et ont une similarité entre eux avec les effets spéciaux pas très bien maîtrisés. Cependant, l’histoire d’amour sont au rendez-vous avec Kendra dont le mari est mort, et qui entretient une double relation avec Carter et Ray. C’est un peu superficiel mais ça ne manque pas de piquant, d’autant plus qu’à la fin tout le monde qui se sont détestés auparavant ont fini par s’aimer. Un happy ending qui éclipse les critiques des gens qui trouvent le film plutôt fade, raté et plagiat (reprises de codes de Doctor Who par exemple). En bref, le trailer est plutôt fidèle à sa promesse d’une histoire fusionnant paradoxes temporels et actions de héros, malgré quelques contenus inconsistants, mal noués placés par ici et par là.

Nov 08

Narcos, retour à la lutte contre le trafic de la cocaïne

Créé par trois artistes atypiques : Chris Brancato, Doug Miro et Carlo Bernard, Narcos est une série historique qui montre la traque d’un grand trafiquant de drogue. Entre histoire et cinéma, Narcos nous raconte la lutte acharnée contre et trafic de drogue en Colombie.

Synopsis

Le plus grand trafiquant de drogue le plus réputé et craint de tous, Pablo Escobar, va faire de la cocaïne sa principale source de revenus, afin de pouvoir construire son empire. Ce business noir lui fait rapporter des millions et des millions de dollars chaque jour. Pablo Escobar est à la tête du plus grand réseau de trafiquants de drogue de la planète, nommé Le Cartel de Medellín. Outre le trafic de drogue effectué, cette organisation procède également à des assassinats. Comme couverture, Le Cartel de Medellín aide financièrement des habitants des bidonvilles. La Colombie se baigne dans une ambiance de corruption dans tous les domaines : politique, justice, police… Le Cartel est la source même de cette maladive corruption. Un véritable fléau, les hommes politiques et les colonels de la Colombie décident régler le problème. Toutefois, les États-Unis adoptent une idée : l’extradition, qui consiste le seul moyen de faire frémir les membres du Cartel.

Un générique qui en dit beaucoup

Le générique de la série Narcos repose sur des faits historiques. Le générique a pour but d’introduire le spectateur dans l’ambiance du film. La série en question se focalise sur le parcours incroyable du grand trafiquant de drogue. Toutefois, le générique se focalise principalement sur l’étendue du trafic de drogue en Colombie, ainsi que l’implication des États-Unis dans la résolution de ce problème. Le directeur artistique Tom O’Neill a créé un générique s’inspirant des années 80. La musique de fond est signée Rodrigo Amarente, et est intitulée « Tuyo ». Les premières images que l’on peut voir sont les policiers qui espionnent le terrible trafiquant, par le biais d’une carte topographique de la Colombie, quadrillée et annotée. Des poudres blanches expriment la présence d’un trafic de coke. Le cadre reflète un thème glamour de l’époque ancienne. Des décors et couleurs vintages font l’originalité du générique, qui mélangent réalité et fiction. Une voiture en feu se termine sur une voiture en feu. Si c’était a l’époque contemporaine, on pourrait utiliser la chanson cette chanson pour parler de cette situation.

narcos-avis-serie

Pablo Escobar, un personnage complexe dans Narcos Pablo Escobar est un bandit qui dispose de plusieurs hommes dévoués à sa cause, d’une grande fortune et de quelques protections. Il fait toujours peur à ses ennemis et frappe fort dans les combats et guerres à entreprendre. Les hommes qui veulent sa peau sont confrontés à un système défensif de plus haut degré. En Colombie, on voit chez Pablo Escobar, un monstre qui est auteur de plusieurs assassinats et des campagnes meurtrières. Mais d’autres personnes ont une image plus positive de ce malfrat, notamment les personnes qui ont bénéficié de son aide financière pour la construction de la décharge municipale de Medellín, qui porte son nom. Chaque année, la population honore encore sa mémoire.

Sep 07

Peaky blinders : la série évènement

peaky-blinders-delain-franceIl est bien embarrassant de parler d’une chose qu’est devenue aujourd’hui un phénomène à part entière. Peaky blinders, tel est le nom de cette série télé qui nous vient tout droit du Royaume-Uni, est la série événement par excellence. Déjà trois saisons à son actif, elle promet des aventures encore plus surprenantes. Voici un dossier complet sur cette série à ne pas rater.

Présentation de la série Peaky Blinders

Les évènements de la série se déroulent à Birmingham, dans une atmosphère rappelant l’après-guerre. D’ailleurs, c’est vers la fin de la 1ère guerre mondiale, exactement en 1919, que l’histoire commence. Elle met en scène la famille SHELBY qui essaye de se faire une place dans les paris sportifs, plus exactement ceux hippiques. Leur gang est appelé Peaky Blinders pour leur visière qui cache des rasoirs. Au fil des épisodes, cette famille devient de plus en plus redoutée grâce à Thomas SHELBY.

thomas-shelby-delain-franceLe succès de la série est non seulement accordé à l’histoire, mais aussi à son casting brillant. Cillian MURPHY, un acteur très prisé à Hollywood, qui a beaucoup de films à son actif, tient le premier rôle dans la série, celui de Thomas SHELBY. Il a travaillé avec de grands noms et continue de le faire même sur le plateau de celle-ci. On retrouve aussi dans la deuxième et troisième saison, l’apparition d’un tout autre personnage joué par Tom HARDY, la nouvelle coqueluche du grand écran. D’autres acteurs prestigieux british sont aussi à l’honneur comme Sam NEILL ou encore Helen McCRORY.

Même la bande-son de la série est réussie, elle est inspirée des plus grands titres. D’ailleurs, le générique présente la chanson phare de Nick CAVE And The Bad Seeds, Red Right Hand. Vous pouvez aussi écouter des morceaux des White Stripes, Dan AUERBACH, Artic Monkeys et d ‘autres encore. Si vous êtes un passionné de la bonne musique, vous serez certainement servi avec cette série.

Attention spoilers par la suite ! Si vous ne désirez pas connaître d’avantages sur la série ou vous préférez la regarder, passez votre chemin.

Saison 1, le commencement

peackyblinders-delain-franceIl est certain que la première saison est tout à fait surprenante. Six épisodes seulement, mais qui présente tellement d’évènements. D’ailleurs, on retrouve les manigances de Thomas SHELBY qui sont au plus haut point pour permettre à toute la famille de se faire un nom.

Dans cette saison, on découvre la personnalité de chaque membre de cette famille. On comprend un peu leurs origines tziganes, mais aussi l’abandon de leur père. Polly est leur tante qui prit soin d’eux après la mort de leur mère. Elle leur donne souvent de bons conseils. Thomas SHELBY fait la rencontre de l’amour de sa vie, mais qui se trouve être une espionne aussi.

Saison 2, l’apogée

Thomas SHELBY emmène le succès de la famille non pas juste sur toute la ville, mais au-delà, en atteignant Londres. Dans cette dernière, la compétition se fait rude. Le personnage principal est alors contraint d’affronter les juifs ou encore les italiens pour imposer sa place. Toute l’idée de cette deuxième saison est de voir comment la famille va atteindre l’apogée de son empire.

Saison 3, la chute

Thomas SHELBY, en plus d’être confronté à la tristesse de perdre sa femme, se retrouve mêlé à des histoires politiques pour le bien du gouvernement et contre d’autres organisations. En somme, ça se complique pour lui ! Comment va-t-il s’en sortir ? Vivement la quatrième saison !

Peaky-BLinders-3-delain-franc

Août 25

Sniper Elite Nazi Zombie Army

Sniper Elite Nazi Zombie est un jeu vidéo d’action et de tirs jouissant d’une bonne et solide réputation dans l’univers les gamers.

Présentation

sniper-zombie-elite-delain-franceIl s’agit d’un jeu mis au point par Rebellion qui est le concepteur de la série Sniper Elite sortie en Février 2013, reprenant l’histoire de Sniper Elite. En résumé, le but est d’abattre, à l’aide bien sûr d’un sniper, des ennemies, en l’occurrence, dans ce jeu il s’agit de tirer sur des zombies. Ce jeu est ainsi vraiment agréable à jouer d’autant plus que les zombies ont fait l’objet d’une adaptation toute particulière par Rebellion. De plus, ce jeu peut aussi bien être joué en solo qu’en version multijoueur.

Avis

Pour les amateurs de jeux d’action et de tirs, ce jeu est fascinant puisque ce ne sont pas les cibles qui manquent ! D’ailleurs, le graphisme du jeu a été parfaitement bien réalisé. On est réellement bien imprégné de l’univers apocalyptique de la série Sniper Elite. De plus, ce jeu est doté d’animations en conformité avec la structure du jeu ce qui va vous permettre de bien vous défouler en tirant sur vos adversaires et, surtout, en évitant de vous faire tuer.

Néanmoins, le jeu connaît quelques problèmes de ralentissement dû au grand nombre de zombies à abattre. De plus, l’insuffisance de maps est également un problème à remarquer car le jeu n’en compte que très peu, plus exactement cinq, ce qui raccourcit la durée du jeu et du fun qu’on en retire. Le jeu présente également trop de couloirs, ce qui est légèrement ennuyant malgré que cela se soit déjà fait remarquer dans la série Sniper Elite. Question difficulté, si le jeu est joué en solo, il peut paraître quand même assez difficile, si par contre il est joué en groupe, avec des amis ou la famille, il nécessite un véritable esprit d’équipe pour pouvoir arriver jusqu’à la fin du jeu vidéo avec des dégâts de moindre importance.

Test

Au début du jeu, on se trouve dans une salle où on munit ses armes avant de se lancer à la poursuite des delain-france-zombie-headzombies snipers. Il s’agit en fait de la zone de transition. Vous allez donc affronter successivement deux types d’ennemies : en premier, les zombies et en second, les mitrailleurs. Vous aurez également droit à plusieurs sortes de zombies que vous allez affronter avec votre sniper. Vous trouverez  par exemple, les zombies squelettes, les zombies transporteurs de grenade, ceux avec des snipers, etc. Du côté du rapport qualité/prix, le jeu coûte moins de 15 Euros, ce qui est tout de même raisonnable en vue non seulement de la qualité du graphisme mais également des animations et surtout des actions se déroulant dans le jeu. Concernant les puces, il n’est pas nécessaire pour les joueurs d’avoir le Sniper Elite V2 pour faire fonctionner ce jeu puisque celui-là est une puce à part c’est-à-dire qu’il fonctionne indépendamment du Sniper Elite V2. Cependant, le jeu ne peut être au maximum qu’avec 04 joueurs.

Articles plus anciens «